27 juin 2009

La nature morte : La brocanteuse

Brocanteuse un jour, Brocanteuse toujours...
Illustré un métier en nature morte n'est pas chose facile. C'est pourtant ce que nous devions réalisé en fin de première année. J'ai donc opter pour celui de ma grand mère qui était brocanteuse sur les marché aux puces de Bruxelles.
Mes étapes ont été les suivantes :


1. Recherche de document : Cette étape a été la plus difficile pour ma part. En effet, être brocanteuse c'est être tout les jours dans la caverne d'Alibaba. On peut trouver n'importe qu'elle objet, et il était donc dur de choisir ceux qui pouvaient illustrer. J'ai donc choisi de suivre scrupuleusement ma démarche en répartissant deux catégories d'objets : Ceux qui explique mon métier et ceux qui commence par l'une des lettre du mot Brocanteuse.

Explique le métier :
  • l'échec symbolise le marché, d'un côté les vendeurs, de l'autre les acheteurs. Les billets sont la pour expliquer la notion d'échanger un bien contre de l'argent.
  • les tiroirs ouverts : montre la découverte de nouveau objet tout au long de sa carrière.
  • les cartons : dévoilent la manière dont elle procédait, elle mettait au fur et à mesure les objet trouvé par catégorie.
Une des lettre du mot BROCANTEUSE : (la feuille de papier illustre ma manière de procédé).
  • nounours, crayons, bouquins....

Grâce à ce procédé, j'ai pu cibler un maximum d'idée et d'objet pour construire ma nature morte.

2. Modélisation, textures des objets.
3. Mise en place des différents objets.
4. Éclairage et rendu



Représentation finale

Détails :